Visa de Travail au Japon : Guide pour votre Demande Etape par Etape

SHARE
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur reddit
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Traditionnellement, le Japon n’est pas considéré comme étant un des pays favorables à l’immigration pour le travail. Cela est principalement dû au fait que l’obtention d’un visa de travail pour le Japon est comparativement plus difficile à obtenir que dans d’autres régions d’Asie. Cependant, avec le vieillissement de sa population, le besoin d’employés qualifiés au Japon est en augmentation. Donc, si vous cherchez à vous immigrer pour de meilleures opportunités d’emploi, pourquoi ne pas considérer le Japon comme destination? Après tout, c’est un pays connu dans le monde entier pour son talent en matière d’innovation et ses progrès technologiques.

Cet article présente le visa de travail au Japon et la procédure détaillée pour en demander une. Continuez à lire pour en savoir plus.

Ai-je besoin d’un visa de travail pour le Japon?

Oui, pour travailler au Japon quelque soit le poste envisagé, un visa de travail est une nécessité absolue. Donc, si vous espérez trouver un employeur au Japon, il est prudent de demander le visa de travail avant même d’arriver dans le pays pour faciliter votre déménagement.

Types de Visa de Travail au Japon

Il existe deux principales variantes du permis de travail japonais :

  • le visa de travail
  • le visa professionnel hautement qualifié

Le Visa de Travail

Il s’agit du permis de travail de base au Japon et est généralement accordé pour une période allant de 3 mois à 5 ans. Il convient aux personnes de plusieurs professions, notamment:

  • Professeurs, chercheurs et instructeurs
  • Chefs d’entreprise
  • Médecins praticiens
  • Juridiques et comptables
  • Ingénieurs
  • Journalistes et autres experts en sciences humaines
  • Employés d’organismes religieux 
  • Artistes et Animateurs

Le Visa Professionnel Hautement Qualifié

Comme son nom l’indique, ce visa vise à attirer les meilleurs talents mondiaux au Japon et est octroyé selon un système de points. Les personnes qui viennent au Japon avec ce visa bénéficient généralement d’avantages plus importants que celles qui possèdent un visa de travail. Parmi les autorisations supplémentaires accordées par le visa de professionnel hautement qualifié figurent les suivantes: visas à charge pour conjoint et enfants, visa de travail pour conjoint, visa pour les parents (avec certaines restrictions) et même visa pour aide ménagère ou autres, si nécessaire. Ce visa est donné pour une période de 5 ans.

Une personne qui passe 3 ans dans la catégorie d’un visa de professionnel hautement qualifié peut demander à être transférée au niveau supérieur de ce type de visa, ce qui permet au demandeur de rester indéfiniment dans le pays pour y travailler. Ce type de visa comprend 3 sous-catégories supplémentaires, à savoir:

  • Visa pour fins de recherche académique
  • Visa pour des exigences de gestionnaire d’entreprise au niveau élevé
  • Visa pour des activités techniques et spécialisées

Comment Faire une Demande de Visa de Travail au Japon

Visa de travail

Comme dans le cas de la plupart des pays du monde, l’obtention d’un visa de travail japonais nécessite tout d’abord de trouver un sponsor qui accepte de faire la demande de votre visa. Ce sponsor peut être une entreprise, un centre de recherche ou un établissement d’enseignement, comme une université ou un collège. Une fois que l’on vous a proposé une offre d’emploi et que vous l’acceptez, l’autorité ou la personne qui vous parraine est tenue de demander au Bureau Régional de l’Immigration du Japon un certificat attestant de votre éligibilité.

Vous devrez produire certains documents pour cette étape de la candidature, à savoir:

  • Une lettre d’assurance ou de garantie
  • Un formulaire de candidature dûment complété et signé
  • Une photo récente (4 cm sur 3 cm)
  • Documents justifiants votre demande de visa de travail pour entrer dans le pays avec des raisons valables
  • Une enveloppe de retour avec un timbre d’une valeur de 392 yens pour le courrier de retour

Visa professionnel hautement qualifié

Si vous postulez au programme de professionnel hautement qualifié, en plus des documents susmentionnés, vous devrez également être validé selon un système de mérite basé sur des points. Cela signifie que vous devrez obtenir 70 points ou plus pour être elligible pour ce type de visa.

Pendant que le certificat d’éligibilité est en attente, vous ou votre sponsor devez également vous assurer que d’autres documents pertinents, tels que la lettre d’invitation, les détails de l’entreprise ou du poste, la liste des demandeurs de visa dépendants, l’itinéraire et le séjour au Japon, sont prêts.

Le site internet du MOFA Japon contient une liste d’exemple de documents à présenter. Vous pouvez également contacter votre ambassade japonaise locale au cas où vous auriez besoin d’éclaircissements quant aux documents nécessaires à votre procédure de demande. Obtenir les services d’un expert mondial en immigration auprès d’une agence réputée est également une sage décision, en particulier si vous souhaitez éviter les tracasseries administratives.

Après Avoir Obtenu le Visa

Une fois que le consulat ou l’ambassade du Japon vous a accordé votre visa, vous bénéficiez d’un délai de 3 mois pour entrer sur le territoire et pour conserver la validité de votre permis de travail. Une fois au Japon, vous devrez obtenir une carte de séjour ou «Zairyu». La carte de séjour est délivrée aux titulaires de visa uniquement dans des ports d’entrée spécifiques.

Voici la liste , pour en choisir un à votre convenance:

  • Aéroport d’Hiroshima, préfecture d’Hiroshima
  • Narita Airport, près de Tokyo
  • Aéroport de Fukuoka, préfecture de Fukuoka
  • Aéroport de Haneda, Tokyo
  • Aéroport du Kansai, près d’Osaka
  • Aéroport de Chubu, préfecture d’Aichi, près de Nagoya
  • Aéroport Shin Chitose, Hokkaido, desservant la région de Sapporo

Recommandations

Il est recommandé qu’une fois au Japon avec un visa de travail, vous portiez toujours le Zairyu avec vous, où que vous alliez. Si la police japonaise vous arrête et vous demande votre identité, vous pouvez alors produire cette carte. A défaut de montrer cette carte, vous êtes en irrégularité et cela peut entraîner des pénalités. De plus, vous devez régulièrement mettre à jour votre carte. En cas de changement d’adresse résidentielle, actualisez la carte en vous rendant dans un bureau municipal local au Japon dans les 14 jours suivant le changement.

Besoin d’aide pour demander un visa de travail au Japon?

Vous envisagez d’implanter votre entreprise au Japon pour tirer le meilleur parti de sa situation économique actuelle, mais vous n’êtes pas sûr du projet à long terme? Optez pour une entité juridique qui puisse être créée sans délai et qui vous permettra de faire des affaires avant de vous engager dans des projets permanents. De cette façon, vous pouvez tester le marché pour les clients et la concurrence avant de vous lancer.

À cet égard, une agence de portage salarial peut vous être utile. Outre les services d’immigration spécialisés, notamment l’aide à la demande de visa de travail au Japon, les experts en portage salarial peuvent permettre à votre entreprise de prospérer au Japon en prenant en charge des processus tels que le recrutement, l’intégration, la gestion de la paie et la gestion des employés pour votre compte. Lisez notre article sur les trois principales agences de portage salarial au Japon pour trouver un partenaire professionnel capable de vous aider.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 2 / 5. Vote count: 1

No votes so far! Be the first to rate this post.

Michel

Related Posts

Request a peo proposal