Comment la ‘’Belt and Road Initiative’’ (BRI) de la Chine va changer le commerce mondial ?

SHARE
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur reddit
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment le plan chinois d’un billion de dollars va dominer et changer le commerce mondial ?

L’initiative Belt and Road (BRI) est considérée comme le plus grand projet mondial d’infrastructure et d’investissement de l’histoire économique moderne. Recréer l’ancienne Route de la soie, un réseau de routes commerciales reliant l’Est et l’Ouest, est devenu une priorité absolue pour le gouvernement chinois depuis l’annonce par le Président Xi Jinping de la création de l’initiative en 2013. Connu aujourd’hui sous le nom de One Belt One Route Initiative ou de Belt and Road Initiative (BRI), ce projet gigantesque est en cours de restructuration des routes commerciales mondiales couvrant plus de 65 pays, représentant la moitié de la population mondiale et représentant un tiers du PIB mondial. C’est ainsi que la République populaire de Chine entend devenir la prochaine superpuissance mondiale.


Qu’est-ce que la BRI (Belt and Road Initiative) ?

La BRI est essentiellement composée de deux parties. La première, la ceinture économique, est composée de six zones distinctes qui dirigent les échanges commerciaux avec la Chine. Ces corridors comprennent des routes, des voies ferrées, des ponts, des centrales électriques, tout ce qui permet à l’Europe, à l’Asie et à l’Afrique d’échanger plus facilement des marchandises avec la Chine. La route maritime de la soie est la deuxième partie de la BRI et consiste à relier une chaîne de ports maritimes le long de la mer de Chine méridionale et de l’océan Indien. La route de la soie maritime a pour objectif de révolutionner le commerce en haute mer de la Chine et de l’Asie du Sud-Est, en passant par l’Afrique, et de mettre les pays participants sur la voie du développement économique grâce aux infrastructures mises en place le long du littoral.

Selon une étude de Morgan Stanley, l’initiative «Belt and Road» de la Chine devrait coûter plus d’un billion de dollars.


Objectifs de la BRI

La BRI ne doit pas être considérée comme un simple projet d’infrastructure gigantesque sur tous les continents.

La BRI est principalement un voyage et non une série de projets d’infrastructure aux côtés de pays en développement. Aussi, c’est beaucoup plus qu’un programme d’investissement sortant. L’ambition de la BRI est d’améliorer la connectivité entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique et, d’accroître le commerce, le développement et la prospérité grâce à une nouvelle route de la soie pour le XXIe siècle et les années suivantes. Les principaux objectifs de la BRI sont les suivants :

  • Coordination des politiques entre une douzaine de pays : la Chine a signé des accords de coopération avec plus de 40 pays et organisations le long de l’ancienne Route de la soie.
  • Faciliter la connectivité mondiale pour favoriser les échanges : le nouveau pont continental eurasien, le corridor économique Chine-Mongolie-Russie et le CPEC ne sont que trois exemples de ce plan.
  • Un boom durable des économies est attendu : avec des investissements supérieurs à 50 milliards de dollars en 2017, les entreprises chinoises ont établi plus de 50 zones de coopération économique dans plus de 20 pays, générant 200 000 emplois et plus d’un milliard de dollars de recettes fiscales.
  • Connectivité financière:  les mécanismes nouveaux ou améliorés incluent la Banque asiatique d’infrastructure (AIIB), le Fonds Route de la soie, la Nouvelle Banque de développement, également connue sous le nom de banque BRICS. Ces institutions ont des milliards à investir dans des projets BRI et joueront un rôle plus important dans les années à venir.
  • Liens entre les peuples : la coopération dans les domaines de la science, de l’éducation et de la santé s’est accrue, Beijing fournissant 10 000 bourses d’études chaque année. La Chine sait que le succès de la BRI dépend en grande partie du soutien de ses pays hôtes.

Conclusion

L’initiative «One Belt One Road» de la Chine apportera l’infrastructure, la communication et le transport nécessaires aux pays situés le long de la Nouvelle Route de la Soie en Asie centrale, en Europe et en Afrique. Gardant à l’esprit que la route commence et se termine en Chine, la République populaire sera à la fois plus riche et plus puissante que jamais. Les entreprises chinoises bénéficieront largement des projets de construction le long de la nouvelle route de la soie.

One Belt One Road pourrait être le début d’une nouvelle ère financière, dominée par la Chine.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Michel

Related Posts

Request a peo proposal